mardi 8 août 2017

Whiplash (2014) - Damien Chazelle


// Le pitch //
Andrew vient d'intégrer une des meilleures écoles de musique du pays. Mieux encore : Terence Fletcher, chef d'orchestre réputé et exigeant l'a repéré. La batteur semble accéder à son rêve mais Fletcher fait de sa vie un cauchemars, alternant entre soutient et crises de colère allant jusqu'à l'humiliation. Mais Andrew tient bon et se bat sans cesse pour dépasser ses propres limites.

// Mon avis //
On vous parle sans cesse d'un film en le qualifiant de chef d’œuvre. Bien souvent, la déception pointe le bout de son nez et pourtant, pourtant, Whiplash fut pour moi une véritable claque cinématographique. C'est puissant, violent, déroutant, exhalant. Ces deux personnages qui se font face et s'affrontent. Un grand et beau duo de film comme je n'en avais pas vu depuis longtemps. Il est question de passion et de dépassement de soi. D'espoir et de rêve à atteindre coûte que coûte.
Les deux acteurs principaux sont tout simplement brillants et nous terrassent littéralement sur notre fauteuil par cette combativité qui ne les quitte pas une seconde. 

// Un dernier mot pour la fin //
Bon, pas besoin de vous faire un dessin. J'ai adoré. Même, j'ai été subjuguée par ce film qui me restera longtemps en tête. Bien différent de son successeur, Lalaland mais aussi tellement semblable : les deux parlent de passion et des sacrifices que l'on peut accomplir pour atteindre ses rêves.  



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire