mardi 4 juillet 2017

Je ne t'aime pas, Paulus - Agnès Desarthe

 
// L'école des Loisirs // 236 pages //

"Ça m'étonnerait!": voilà ce que répond Julia lorsque sa meilleure amie lui apprend que Paulus, le plus beau garçon du bahut - est amoureux d'elle. Pourquoi est-ce qu'il s'intéresserait à Julia qui est trop maigre, trop grande, trop blanche quand il y a des filles comme Johana qui sont si parfaites ? Et puis, elle n'a pas que ça en tête. Son père se retrouve au chômage, alors c'est elle l'adulte responsable à la maison. Que Paulus soit ou non amoureux d'elle, Julia s'en fiche. Même s'il se met à citer Apollinaire pour parler d'elle. Même si elle le trouve encore plus beau et encore moins bête lorsqu'elle s'adresser à lui pour la première fois. Non, elle ne l'aime pas, Paulus.

Mon avis
Je ne t'aime pas, Paulus est un véritable petit régal. Une histoire toute simple sur les premiers émois amoureux. Elle aurait pu se révéler plate et ennuyeuse, d'autant plus qu'il ne s'y passe vraiment pas grand chose. Pourtant, je me suis délectée de ces pages dans lesquelles Julia nous livre ses pensées. Julia est une adolescente de quatorze ans qui se qualifie d'intelligente et moche, en opposition de sa meilleure amie Johanna qui elle, est belle et con. Leurs joutes verbales n'ont pas cessé de me faire mourir de rire tout au long de ce livre. C'est brut, grisant et au final terriblement réaliste. Les pensées de Julia sont de celles que l'on porte sur le monde qui nous entoure et qu'on n'ose jamais exprimer à voix haute. Elle, ça lui arrive souvent, comme si elle était dépourvue de filtre.
Bref, certainement rien de révolutionnaire dans cette histoire collégienne mais un vrai bon moment à se délecter de la plume de l'auteur.



dimanche 2 juillet 2017

[ Le ciné-club de Potzina ] Juin 2017 // L'école au Cinéma

 
Rappel : Introduction de la page le Ciné-club de Potzina
Potzina, dans son super blog, avait instauré une formidable tradition bloguistique, le ciné-club. Tous les mois, elle proposait un thème cinématographique et invitait tous les blogs qui le voulaient à choisir un film correspondant au thème et à le présenter sur son blog. A la fin du mois, Potzina proposait de découvrir l'ensemble de ces posts en publiant les liens sur son blog. C'était une formidable idée de partage et d'échange entre blogueurs, et ça m'a permis de me pencher sur plein de films intéressants et de rencontrer plein de chouettes blogueurs.
Du coup, quand elle a annoncé que par manque de temps, elle ne pouvait plus le prendre en charge, on était plusieurs à se dire qu'on aimait trop ce concept pour le voir dépérir et qu'il était temps maintenant de relayer tous ensemble le formidable travail qu'elle avait commencé. Voici ce que l'on vous propose: poursuivre le Cinéclub de Potzina dans les mêmes principes, sauf qu'au lieu de laisser à Potzina le soin de s'occuper seule de proposer un thème et de regrouper les articles en fin de mois, on s'est dit que ce serait bien que ce soit un blogueur différent chaque mois, sur la base du volontariat.
 
Le thème du mois de juin : l'école au cinéma.
 
Je remercie tous les blogueurs ayant pris sur leur temps pour participer à ce mois de ciné-club! C'est toujours un plaisir de constater les points communs que l'on partage avec certains, les divergences que l'on a avec d'autres, retrouver ces films qu'on avait presque oublié, découvrir ces autres titres dont on n'avait jamais entendu parler... Je ne m'en lasse pas!  

 
* Participation de Rose (La chambre rose et noire) avec Bad Teacher de Jake Kasdan qui nous présente une comédie détonante avec Cameron Diaz, excellente dans le rôle de l'enseignante qui se fiche royalement de son travail ! 


* Participation d'Alain (The Movie Freak) avec La Folle Journée de Ferris Bueller de John Hugues pour lequel il nous donne 5 bonnes raisons de le voir ou le revoir, chose que je vais m'empresser de faire!
 

* Participation d'Augustine (Cinéma d'hier Cinéma d'aujourd'hui) avec Au revoir les enfants de Louis Malle qui nous peint le quotidien d'un pensionnat de jeunes garçons sous l'occupation, terrible et magnifique.


* Participation de Margret (Girlie Cinéphilie) avec School of Rock de Richard Linklater, comédie rock and roll menée par un Jack Black survolté. 
 

* Participation personnelle avec La Petite Princesse de Alfonso Cuaron, dramatique et poétique à souhait!

Encore merci à tous et on se retrouve pour le mois de juillet ! Pour ceux qui ne nous ont pas encore rejoint... on vous attend !